Accueil

Le ministre invite les entreprises ambulancières à couper dans les conditions de travail des paramédics

La Fraternité des travailleurs et travailleuses du préhospitalier du Québec (FTPQ section locale 592 de la FTQ) se désole qu’après près de deux ans et demi sans contrat de travail, la réduction de la qualité des conditions de travail des paramédics du Québec soit encore la plus grande préoccupation du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et de la Corporation des services ambulanciers du Québec (CSAQ).

Après la divulgation d’un document interne du MSSS dans le cadre des procédures judiciaires intentées par la CSAQ, il semble évident que le MSSS et la CSAQ souhaitent que les paramédics fassent les frais des 121 millions de dollars qui seront coupés dans les services préhospitaliers d’urgence au Québec. Le document du MSSS contenait notamment des propositions de coupures dans les conditions de travail des paramédics afin de permettre aux entreprises de protéger leur marge de profit.

« Le ministre Barrette parle des deux côtés de la bouche! D’un côté, il dit ne pas vouloir s’ingérer dans les relations de travail des entreprises ambulancières, et de l’autre, ses fonctionnaires proposent de couper dans les conditions de travail des paramédics. Monsieur Barrette, les paramédics ne ferons pas les frais du grand ménage du ministre » a déclaré Benoit Cowell, président de la FTPQ.

Les paramédics veulent un contrat de travail négocié. Ils demandent notamment des augmentations de salaire équitables pour chacune des années du contrat, des améliorations au régime de retraite et l’abolition des horaires de faction.